Il de Derek Van Arman

Il par Van Arman

Auteur :Derek VAN ARMAN

Pages : 956

4ème de couverture : « La plupart des tueurs en série n’ont rien à voir avec les mythes qu’ils ont engendrés. Il ne vivent pas isolés, dans une cabane au fond des bois ; ce sont nos voisins, nos collègues, nos amis…
Jack Scott, directeur du département fédéral en charge des crimes violents et spécialiste des serial killers, ne le sait que trop bien. Mais lorsqu’une mère et ses deux filles sont assassinées dans une mise en scène macabre, Jack, qui pensait avoir tout vu, tout enduré, va entreprendre la plus perverse chasse au tueur – Il, quintessence du prédateur – de sa longue carrière. »

 Mon avis : C’est un livre que j’ai commencé il y a environ 6 mois. J’ai eu un mal fou à entrer dans l’histoire.  pour moi il n’y avait pas assez de rythme, les premières pages étaient beaucoup trop lentes pour moi. Je trouvait la mise en place des personnages et l’histoire trop longue. J’ai donc abandonné ce livre au bout d’une vingtaine de pages seulement. Puis il y a environ 15 jours je l’ai ressorti car j’avais un rendez vous à l’hôpital et comme je savais qu’il y aurait de l’attente, j’ai voulu prendre de quoi patienter.
Et là je suis tombée en adoration pour ce livre que j’ai englouti. Plus rien ne comptait à part cette histoire, j’ai étais happé, il m’était impossible de le lâcher.
Dans ce livre Derek Van Arman, nous fait suivre la vie de plusieurs personnages en parallèles.  La vie de Jack Scott qui travaille au VICAT, la vie de Franck Rivers policier d’état, la vie des familles Janson et Patterson , mais aussi les faits macabres d’un tueur en série qui opère seul et d’un duo de tueurs en séries.
Derek Van Arman, nous fait rentrer dans la tête, dans la vie de ses serial killers. Et le moins que l’on puisse dire c’est que c’est passionnant tout autant que déroutant.On y voit ces tueurs dans leur quotidien tout à fait banal, on les voit préparer leur actes atroces. Mais on découvre aussi leur passé, leur éducation , leur évolution au sein de la société et parfois leur rencontres bonnes ou mauvaises.
On aime suivre les policiers chargés de ces enquêtes, ces hommes qui traquent jours et nuits les serial killers. On souffre avec eux lorsqu’ils sont devant de tels actes, de telles scènes. Et on mène l’enquête avec eux. On partage, leurs peurs, leurs angoisses mais aussi leurs réussites.
Pou conclure, j’ai adoré ce livre qui bien que paru en 1992 est tellement d’actualité, tellement vrai. Attention toutefois à ne pas le mettre entre les mains des plus jeunes.

Si vous aimez les thrillers, je vous conseille vraiment ce livre, qui se lit facilement et qui est juste extra.

Publicités

A propos danslatetedunefee

Femme et maman j'aime la lecture, la couture, la broderie, les bijoux, la création en gros, et j'ai souvent bien plus d'idées que de temps pour les réaliser. Alors je fais au mieux, selon mon emploi du temps. Je me suis mise à l'IEF depuis de peu. Je patauge encore un peu mais nous prenons nos marques.
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s